Liens utiles :

Les mots à la bouche (Paris)

BlueBookParis

Etat d'Esprit (Lyon)

Darakan (Bruxelles)

Le Kiosque (Belgique)

O mots doux (Genève)

THE END

Didier Lestrade

[2004]

Ecrire à propos d’un ouvrage de Didier Lestrade, ancien président et fondateur d’Act Up-Paris, représente un exercice difficile à plus d’un titre, tant la simple évocation de son nom provoque les réactions les plus extrêmes dans la lutte contre le sida. Levons d’emblée toutes les ambiguïtés. Oubliez dès à présent le moment où vous vous faites insulter individuellement ou collectivement (cherchez bien il y a forcément une phrase assassine), oubliez la difficulté de l’auteur à appréhender toute forme d’homosexualité qui n’est pas la sienne (si, si, on peut aimer les gros, n’avoir jamais pris un ecstasy de sa vie et bailler devant les films pornographiques), oubliez enfin une certaine nostalgie à la recherche d’un idéal perdu de la communauté gay. Cela n’a aucune importance car Didier Lestrade vient probablement de publier l’une des contributions les plus importantes sur la prévention du VIH chez les gays depuis le milieu des années 90.

L’ouvrage déconcertera les lecteurs habitués à des travaux de santé publique. A travers la narration des relations entretenues avec ces proches, à travers son combat contre le bareback et sa médiatisation littéraire, par un recensement précis – quoi qu’un peu indigeste - des données scientifiques, Didier Lestrade propose le constat très réaliste d’une communauté en déshérence qui nie progressivement son essence même par une fuite en avant vers une contamination attendue ou revendiquée. Alors que les réponses apportés par l’Etat et les associations depuis l’identification d’un retour à des pratiques à risques se sont limitées à des ajustements « techniques » (Traitement post-exposition, globalisation de la prévention du sida et celle des IST…), Didier Lestrade formule la question centrale de la construction communautaire gai dans son rapport à l’épidémie. Les analyses du chapitre II « confusion » tant sur le statut de l’homosexuel séronégatif que sur le parallèle entre comportement sexuel et consumérisme sont de ce point de vue exemplaire.

La force de cet ouvrage est sa virtuosité à mettre en lien des observations apparemment de nature presque incompatibles (micro-faits relevés dans son entourage amical, à Act Up-Paris, données scientifiques, observations empiriques…), pour leur donner sens dans un tableau qui de page en page devient de plus en plus tragique. D’où une certaine désespérance de l’auteur et du lecteur tant le chantier devant nous paraît immense et les espoirs de bloquer ce processus destructeur, faibles.

Il n’en ait pas moins vrai que la lecture de The End est une nécessité de toute urgence pour l’ensemble des acteurs de lutte contre le sida et mais aussi pour la communauté gai (avec l’avantage de la fluidité de style de l’auteur) pour redéfinir les bases d’une action collective qui ne pourra être que politique.

Pierre-Olivier de Busscher

Didier Lestrade

Résumé

Le sida ne fait plus peur.
Ce constat peut sembler incroyable pourtant, depuis l'arrivée des multithérapies en 1996, la prise de risque dans les relations sexuelles s'est imposée jusqu'à devenir un style de vie : le bareback. Une sexualité libérée passe désormais par le sida. Le préservatif est devenu un repoussoir. Résultat : une nouvelle vague de l'épidémie touche les pays riches. La prévention en direction des homosexuels est en train d'échouer, à la faveur notamment du développement du business du sexe et de la multiplication des rencontres sur le web.

Cet abandon de l'orthodoxie d'une sexualité protégée est l'un des symptômes les plus significatifs de la perte de repères qui affecte les gays. Consumérisme forcené, individualisme aliénant, futilité permanente ne sont que des échappatoires au désespoir et au repli où les homosexuels sont acculés. Au-delà des atteintes du sida, ce dépérissement touche également à l'essence de l'homosexualité. La pornographie, la house music, l'esprit communautaire, la drague, les sentiments amoureux sont pollués par un état d'esprit délètère qui valorise la dépression.

Jusqu'à présent, pratiquement personne n'a osé s'élever contre les dérives mortifères à l'œuvre dans l'homosexualité au nom d'une prétendue liberté d'écrire et d'agir. Ce livre est une défense des valeurs qui devraient fonder les relations entre les gays. Alors que les contaminations reprennent, un débat doit s'ouvrir au plus vite. Il en va du futur des homosexuels. Avec le bareback, l'amour, le sexe et l'épidémiologie sont à nouveau liés. (Présentation par l'éditeur)

384 pages sous couv. ill., 140 x 205 mm. Collection Impacts, Denoël -doc. ISBN 2207254240. Parution : 12/02/04. 23,00 €



Tantalus and the Olympians
Pelops in Pisa
Laius and Goldenhorse
Zeus and Ganymede
Hercules and Hylas
Orpheus
Apollo and Hyacinthus
Narcissus
Achilles and Patroclus

...

homosexualité

Lovers' Legends - The Gay Greek Myths" par Andrew Calimach

et

Lovers' Legends Unbound (avec CD audio) (collectif)

Présentation traduite de l'éditeur

Rien n'est plus rare que de trouver des exemples d'amour au masculin dans des textes religieux, et rien n'est plus fondamental à la culture occidentale que sa filiation grecque. Les mythes grecs incluent ces deux notions mais, pour quelque raison, ont été ignorés et bien que souvent cités, personne ne s'est jamais donné vraiment la peine d'en publier une version restaurée.


Irrité de la situation, Andrew Calimach, historien pigiste, a tenté d'y remédier. Première œuvre à le faire depuis la chute de l'empire romain, "Lovers' Legends, The Gay Greek Myths" [Légendes d'amoureux, les mythes grecs gais] rassemble les mythes grecs et les présente sous forme de conte. Les histoires, écrites pour le grand public et des lecteurs de tous âges, incluent "Different Loves" [Amours différentes] de Lucien de Samosate, une comparaison sans embages entre l'amour hétéro et gay.

D'un intérêt dépassant celui de la communauté gaie, ce livre ravira les amateurs de mythologie, tout autant que les experts de la période classique et les historiens, puisque c'est une œuvre érudite qui se verrait utilisée tant dans les cours sur la masculinité et la féminité que ceux d'histoire et de culture grecque. Illustré abondamment de photographies d'art antique, ce livre est doté de notes, d'une carte, d'une bibliographie et d'un glossaire indexé. Un guide éducatif est en préparation. Pour plus de renseignements (en anglais), visitez le site de Haiduk Press.

2 ouvrages édités chez Haiduk Press (USA - New Rochelle)

www.haidukpress.com


gay new york

jeunes et homophobie

homosexualité masculine au Moyen Age

psychanalyse et gays

homosexualite au temps du sida

Cet ouvrage est disponible auprès du CRIPS Ile-de-France ou de l'Agence nationale de recherches sur le sida.

télécharger le texte intégral (format pdf, 2Mo)

Homosexualités au Temps du sida
Christophe Broqua, France Lert, Yves Souteyrand
Collection « Sciences Sociales et Sida » - novembre 2003 (312 pages)

Co-édité par l’ANRS et le Centre Régional d’Information et de Prévention du Sida (CRIPS) « Homosexualités au Temps du sida » revient sur près de vingt ans de recherches consacrées à l’homosexualité et au sida. A travers 18 articles de chercheurs, ce livre témoigne des transformations de la vie homosexuelle et de l’expérience du sida qui ont marqué ces deux dernières décennies.
« L’objectif est de proposer une synthèse des connaissances accumulées sur les questions concernant l’homosexualité et le sida, et ainsi d’éclairer les enjeux actuels qui les traversent, notamment autour de la prévention du sida », expliquent France Lert et Christophe Broqua, qui ont dirigé la publication de cet ouvrage avec Yves Souteyrand.
Sont ainsi proposés des articles de synthèse, en particulier :

Alors que les histoires de l’homosexualité et du sida paraissent se dissocier dans les représentations publiques, deux grandes questions se dégagent :

La construction de l’identité des homosexuels est prise dans des « tensions sociales et identitaires » qui se traduisent par une vulnérabilité toujours prégnante, des comportements de transgression et de contestation. Les nouvelles générations d'homosexuels, garçons et filles, restent confrontés dans leur expérience sociale et intime à la violence symbolique ou physique de l'homophobie qui s'exprime dans des formes nouvelles malgré - ou à cause - de la visibilité accrue de l'homosexualité.
C’est donc un contexte en mouvement qu’analyse le livre « Homosexualités au temps du sida », avec pour objectif principal de mobiliser et de rendre disponibles des connaissances pour permettre à la réflexion comme à l’action de progresser à partir de ce qui a déjà été pensé, analysé, décrit ou accompli. (source ANRS)

Sommaire


AVANT-PROPOS
Michel Kazatchkine et Antonio Ugidos

Homosexualités au temps du sida : tensions sociales et identitaires
Christophe Broqua, Yves Souteyrand, France Lert

Les premières années de lépidémie de sida et la conversion politique du mouvement homosexuel
Nicolas Dodier

La crise de la normalisation : expérience et condition sociales de lhomosexualité en France
Christophe Broqua, Pierre-Olivier de Busscher

Les évolutions des comportements sexuels et les modes de vie à travers les enquêtes réalisées dans la presse gay en France (1985-2000)
Michael Bochow, Marie Jauffret-Roustide, Alice Michel, Marie-Ange Schiltz

Apports des enquêtes quantitatives dans la connaissance des comportements sexuels et préventifs chez les homosexuels et bisexuels masculins
Philippe Plauzolles, France Lert

Bilan épidémiologique de vingt ans dépidémie de sida chez les homosexuels et bisexuels masculins en France
Roselyne Pinget, Josiane Pillonel, Anne Laporte

Infections sexuellement transmises chez les homosexuels et bisexuels masculins en France
Michel Janier, François Lassau, François Deniaud

Aspects sociaux de la vie avec le VIH des homosexuels masculins : quelles spécificités ?
France Lert, Rosemary Dray-Spira, Yolande Obadia, Catherine Marimoutou, Anne-Déborah Bouhnik

Orientation sexuelle, violences contre les femmes et santé : résultats de lenquête nationale sur les violences envers les femmes en France
Brigitte Lhomond, Marie-Josèphe Saurel-Cubizolles

Les bisexuels des deux sexes et leurs partenaires dans les recherches en sciences sociales
Catherine Deschamps

Adolescence et homophobie : regards dun clinicien
Serge Hefez

Suicide et tentative de suicide parmi les personnes à orientation homo/bi-sexuelle
Jean-Marie Firdion, Éric Verdier

Traiter de lhomosexualité en milieu scolaire
France Lert

Les pratiques de consommation de substances psychoactives chez les homosexuels et bisexuels masculins
Marie Jauffret-Roustide

Sens et contexte dans les recherches sur les (homo) sexualités et le sida : réflexions sur le sexe anal
Rommel Mendès-Leite

Le bareback : affirmation identitaire et transgression
Jean-Yves Le Talec

La communication publique sur le sida en direction des homosexuels et bisexuels masculins en France (1989-2002)
Christophe Broqua

Saisir linsaisissable : les stratégies de prévention du sida auprès des homosexuels et bisexuels masculins en France (1984-2002)
Pierre-Olivier de Busscher

Homosexualité et reconnaissance : le corps du mépris
François Delor

"Le sel de la démocratie, L’accès des minorités au pouvoir politique en France et aux Pays-Bas", thèse de doctorat, Laurent Pascal Chambon, Amsterdamse School voor Sociaal Wetenschappelijk Onderzoek, Faculteit der Maatschappij- en Gedragswetenschappen, Universiteit van Amsterdam, 2002


Les récentes discussions sur l’identité nationale, la crise de la représentation et les différences entre les cultures ont toutes pour dénominateur commun la question minoritaire en démocratie. Les stéréotypes sur le multiculturalisme néerlandais et le creuset assimilateur français ne correspondent pas toujours, loin de là, à une inclusion réelle et harmonieuse des minorités : si les femmes ont déjà de grandes difficultés à se faire une place en politique, quelles peuvent être les stratégies mises en place par et envers les gais et les minorités ethniques ?

On peut essayer de comprendre dans quelle mesure un système est réellement démocratique à la façon dont y sont incluses les minorités. Certaines de nos certitudes quant aux minorités peuvent en effet être remises en cause, en particulier nos conceptions de la démocratie participative, qui ne peut se borner au vote. D’ailleurs, la littérature féministe et queer peut être utilisée pour déconstruire les rapports de force et envisager une émancipation réussie pour la plupart des minorités, sexuelles ou ethniques (chapitre 1).
Les paradoxes de l’influence de la Révolution française sur la conception nationale de l’altérité, en particulier de la place de la femme, mais aussi les limites induites par le mode de scrutin des élections législatives et sénatoriales expliquent en partie le peu de place accordée structurellement aux minorités en France (chapitre 2).  A l’inverse, la tradition politique néerlandaise, fortement influencée par la période compartimentée (verzuiling), est structurellement (mode de scrutin, principe de proportionnalité) comme culturellement (compartimentage puis multiculturalisme) propice à l’intégration des minorités au système politique (chapitre 3).

Cependant, une étude de la représentation des minorités au sein des assemblées nationales nous apprend que l’accès au système politique est loin d’être parfait. Si les minorités sont bien plus nombreuses à la Tweede Kamer qu’à l’Assemblée nationale où elles sont dramatiquement absentes, leur représentation est loin d’être idéale : trop souvent utilisées comme alibis ethniques ou sexuels, elles n’ont pas toujours la possibilité d’exister pleinement physiquement et politiquement, avec de fortes variations selon les partis (chapitre 4).
Deux études de cas portant sur la reconnaissance légale des couples de même sexe (chapitre 5) et sur l’égalité de traitement des musulmans (chapitre 6) complètent cette analyse, que ces minorités aient ou pas une représentation au parlement.

L’ouverture universelle du mariage aux gais aux Pays-Bas, réputés pour leur pragmatisme particulariste, peut être paradoxalement contrasté au PaCS français, mesure particulariste dans un pays qui se pense universaliste : au poids du religieux et de l’atavisme politique (opposition gauche/droite) en France peut être opposé le pragmatisme néerlandais et un lobbying gai exemplaire. Le cas musulman est plus prévisible, avec en France d’importants blocages politiques et administratifs dus principalement à des héritages coloniaux, culturels et politiques mais aussi à une réification de la laïcité, qui de moyen est devenue fin. Aux Pays-Bas, malgré une forte défiance culturelle et politique envers les musulmans, l’héritage du compartimentage rend les Néerlandais tolérants malgré eux et leur permet d’accéder à une certaine forme d’égalité religieuse (mosquées, foulard, écoles islamiques).

On peut tirer de cette étude quelques points essentiels à l’accès des minorités au pouvoir politique : l’importance de la neutralité étatique (alléger le poids d’une morale particulière, des religions ou d’une culture ethnique dominante), l’utilité des mécanismes volontaristes d’inclusion (nécessairement délicats et limités dans le temps), et surtout l’importance des techniques d’inclusion qui ne doivent pas être confondues avec les buts : les idées généreuses et universelles ne se changent pas miraculeusement en participation significative des minorités sans des techniques d’inclusion ne dépendant pas uniquement du bon vouloir de la majorité du moment.

Télécharger la totalité de la thèse en version Microsoft Word (255 pages, 3.5 Mo)

Télécharger la totalité de la thèse en version Adobe PDF (255 pages, 4.8 Mo)

Site internet de l'auteur

Demander la version imprimée (15 €)

Rue Descartes

Revue du Collège International de Philosophie
éditée par les Presses Universitaires de France

Queer : repenser les identités
sous la direction de Pascal Le Brun-Cordier & Robert Harvey

Sommaire et extrait de l'éditorial =>
http://www.puf.com/picts/visuels/info/RueDescartes.html


Dictionnaire des cultures Gays et Lesbiennes

Sous la direction de Didier Eribon

Larousse, mai 2003

Présentation de l'éditeur :

Dictionnaire des cultures gays et lesbiennes
Didier Eribon

De Abba à Zweig en passant par Clubbing et Pacs, le présent ouvrage entend offrir un panorama complet des cultures gays et lesbiennes depis la fin du XIXe siècle. en plus de 500 pages et près de 600 articles - dont une cinquantaine de dossiers thématiques : Associations, Cinéma, Féminisme, Publicité... - il aborde non seulement les cultures littéraires, artistiques, intellectuelles, les cultures populaires (le cabaret, la mode, la télévision...) mais aussi les modes de vie, la sexualité, ou les enjeux sociaux et juridiques. Bien que mettant l'accent sur la France, il fait une large place aux personnalités et phénomènes étrangers, dès lors qu'ils ont eu un large écho dans notre pays, tels Virginia Woolf, Pasolini, ou les émeutes de Stonewall. Plus de 200 illustrations, dont une trentaine répartie dans deux cahiers couleurs (l'un consacré aux arts plastiques, l'autre à la chanson), complètent l'ensemble.
Premier grand dictionnaire de référence sur le sujet, il ne doit cependant pas, comme le rappelle Didier Eribon dans son avant-propos, "être considéré seulement comme une somme de connaissances et une invitation à la découverte. [...] Face à tous ceux qui, impertubablement, décennie après décennie, ont cherché (et continuent de chercher) à maintenir les cultures gays et lesbiennes dans la pénombre d'une quasi-invisibilité et à rétablir le silence chaque fois qu'il est brisé, cet ouvrage propose - et, n'hésitons pas à le dire, milite pour - une politique de la mémoire, une politique de l'histoire et une politique du savoir. Ce dictionnaire est un manifeste."
Didier Eribon, philosophe et historien des idées, est l'auteur de nombreux ouvrages, dont une célèbre biographie de Michel Foucault (1989), traduite en dix-huit langues. Il codirige, avec Françoise Gaspard, le séminaire "Sociologie des homosexualités" à l'École des hautes études en sciences sociales et enseigne dans plusieurs universités américaines. Il est également critique de philosophie et sciences humaines au Nouvel Observateur. Ses récents travaux - Réflexions sur la question gay (1999), Une morale du minoritaire. Variations sur un thème de Jean Genêt (2001) - ont fait de lui l'un des théoriciens majeurs des nouveaux champs de réflexion sur la sexualité, l'homosexualité, la domination politique et la subjectivité minoritaire.
Pour ce dictionnaire, il a dirigé une équipe d'une centaine d'auteurs, universitaires, chercheurs, journalistes ou critiques réputés.

dictionnaire de l'homophobie

Dictionnaire de l'Homophobie,

sous la direction de Louis-Georges Tin

chez Puf, 2003

Présentation de l'éditeur :

Ce dictionnaire, unique en son genre, réunit 76 spécialistes auteurs des 165 entrées portant sur les discours et pratiques homophobes, les théories et justifications avancées, les apôtres de l'homophobie ou ses victimes célèbres, les institutions et les espaces sociaux et géographiques de crispations homophobes. L'Histoire montre que dans une culture hétérosexiste, les crises et les difficultés conjoncturelles favorisent l'éclosion de sentiments et de pratiques homophobes.

COMMUNIQUE DE PRESSE
DICTIONNAIRE DE L'HOMOPHOBIE,
sous la direction de Louis-Georges Tin,
avec une préface de Bertrand Delanoë.


Parution aux Presses Universitaires de France le 23 mai.
Violence physique, morale ou symbolique, l'homophobie est l'objet de ce dictionnaire unique en son genre, qui réunit 76 spécialistes du monde entier et fait le point sur cette problématique. Au total, ce sont 165 entrées portant sur :
-les théories invoquées pour fonder les discours ou pratiques homophobes (théologie, médecine, biologie, psychanalyse, anthropologie, etc.);
-les apôtres de l'homophobie (saint Pierre Damien, Jean-Paul II, Christine Boutin, etc.), et les victimes célèbres (Oscar Wilde, Radclyffe Hall, Reinaldo Arenas, etc.);
-les thèmes ordinaires du discours homophobe (débauche, prosélytisme, stérilité, communautarisme, etc.) ;
-les institutions constituant des lieux de crispation homophobe (famille, école, armée, police, etc.) ;
-les divers pays (France, Angleterre, Inde, Chine) ou régions du monde (Amérique latine, Afrique de l'Ouest, Maghreb, Océanie, etc.).

droits des homosexuels

Présentation de l'éditeur
Présenter de façon concise et précise les droits des homosexuel(le)s en tant que personne, dans leur relation avec des tiers - en famille et au travail - et dans leur vie de couple, tel est l'objet de cet ouvrage.
Le lecteur y trouvera la substance et les références des textes en vigueur et des décisions juridiques les plus significatives qui font autorité en France et à l'échelle de l'Union européenne. L'ouvrage propose également des éléments de comparaison avec la situation en Europe où certains pays assurent une totale égalité de traitement sur des questions comme le mariage ou l'adoption.

essai sur la pédérastie

Essai sur la pédérasite, Jeremy Bentham,

Chez GKC

Jeffrey Merrick et Michael Sibalis (dir.),

Homosexuality in French History and Culture

(Harrington Park Press, 2001)

Ce livre contient les articles suivants :

Jeffrey Merrick and Michael Sibalis, "Introduction"

Marc D. Schacher, "‘That Friendship Which Possesses the Soul': Montaigne Loves La Boétie"

Leonard Hinds, "Female Friendship as the Foundation of Love in Madeleine de Scudéry's ‘Histoire de Sapho'"

Lewis C. Seifert, "Masculinity and Satires of ‘Sodomites' in France, 1600-1715"

David Michael Robinson, "The Abominable Madame de Murat"

Olivier Blanc, "The ‘Italian Taste' in the Times of Louis XVI, 1774-92"

Jeffrey Merrick, "‘Brutal Passion' and ‘Depraved Taste': The Case of Jacques-François Pascal"

Susan Lanser, "‘Au sein de vos pareilles': Sapphic Separatism in Late Eighteenth-Century France"

Michael Sibalis, "The Palais-Royal and the Homosexual Subculture of Nineteenth-Century Paris"

Nicholas Dobelbower, "‘Les Chevaliers de la guirlande': Cellmates in Restoration France"

Leslie Choquette, "Homosexuals in the City: Representations of Lesbian and Gay Space in Nineteenth-Century Paris"

William A. Peniston, "Pederasts, Prostitutes, and Pickpockets in Paris of the 1870s"

Michael L. Wilson, "‘Drames d'amour des pédérastes': Male Same-Sex Sexuality in Belle Époque Print Culture"

Robert Aldrich, "Homosexuality in the French Colonies"

Georges Sidéris, "Folles, Swells, Effeminates, and Homophiles in Saint-Germain-des-Prés in the 1950s"

Olivier Jablonski, "The Birth of a French Homosexual Press in the 1950s"

Jean Le Bitoux, "The Construction of a Political and Media Presence: The Homosexual Liberation Groups in France Between 1975 and 1978"

Marie-Jo Bonnet, "Gay Mimesis and Misogyny: Two Aspects of the Same Refusal of the Other?"

homoparentalite

"Catégories sociales et genres"
Alia Rondeaux
Edition l'Harmattan,
ISBN : 2-7475-0754-8
Disponible en librairie début juin.

Cet essai traite des groupes, des catégories, des genres, des identités et de la liberté.
Au-delà de la spécificité de l'oppression liée à la catégorie de sexe,
l'ouvrage décrit des structures de dépendance communes à tous types
d'oppression. Ces structures amènent à définir les catégories dont les
catégories de sexe et les genres. Les genres sont illustrés à travers les genres lesbiens.
Enfin l'ouvrage se termine par des propositions politiques vers plus de liberté.

catégorie sociales et genres

QUEER ZONES

politiques des identités sexuelles, des représentations et des savoirs
Marie-Hélène Bourcier
En savoir plus

gay and lesbian history


Une nouvelle édition française du Satyriconde Pétrone

("Festin de Trimalchion" exclu.)

 

Pourquoi cette édition ?

Quatre traductions françaises du Satyriconde Pétrone sont aujourd'hui disponibles. Il s'agit, chronologiquement, de celle de :

•  Laurent Tailhade (1902, 1910), actuellement chez Flammarion, en poche-classiques.

•  Alfred Ernout (1923), actuellement en Livre de poche

•  Pierre Grimal (1958), actuellement en Collection Folio.

•  Géraldine Puccini (1992 et 1995) chez Arléa.

On peut se demander ce qu'apporterait une nouvelle édition lorsque plusieurs traductions de qualité existent déjà.

En fait, il y a toujours intérêt, sur un texte de cette importance, à multiplier les éclairages originaux, et les points de vue dissidents. Les éditions "Quintes-Feuilles" ont pris le parti d'examiner le Satyriconsous l'angle particulier de la pédérastie. Nous pensons qu'un tel point de vue peut apporter des éléments de compréhension nouveaux. Dans cette perspective, quarante-huit chapitres d'un épisode haut en couleurs, connu sous le titre de "Banquet de Trimalcion" ont été écartés. Ils n'apportent en effet aucun élément de compréhension à la romance d'Encolpe et de Giton, mais détournent au contraire l'attention du lecteur vers d'autres centres d'intérêt. Ce qui subsiste du roman est une forme du Satyriconque l'Europe de la Renaissance a connue et appréciée avant la découverte du manuscrit unique, à Trau (Dalmatie), qui révélait au monde savant le fameux épisode du banquet.

 

Ainsi recentré, le roman de Pétrone se prête à une autre lecture et permet une autre analyse. Celle proposée en introduction fournit des arguments nouveaux à une vieille hypothèse, ici remaniée : celle d'un roman grec ancien plagié et parodié par un auteur latin.

 

Comme il est d'usage lorsque les additions de Nodot sont écartées, un texte explicatif placé en italiques supplée aux lacunes du Satyricon. On ne sera pas étonné, compte tenu de la perspective originale délibérément adoptée, que notre texte explicatif diffère quelquefois de celui des éditions précédentes, comme le montre l'exemple du chapitre 133.

 

Par ailleurs, cette édition exhume une traduction inédite du Satyricon qui date de la fin du XVIIe siècle, et qui présente l'originalité de combler les lacunes du roman, précédant sur ce point Nodot  et son "manuscrit de Belgrade". Sept extraits de ce document inédit sont ici publiés. Tous relèvent du noyau grec supposé qui relate les amours d'Encolpe et de Giton. Un texte de présentation discute des différentes attributions qui ont été successivement alléguées pour ce manuscrit  - lequel reste, malheureusement, anonyme.

Consulter un passage extrait du manuscrit inédit du XVIIe

Consulter la table des matières

Comment se procurer cet ouvrage ?
1 - Par correspondance. Pour passer votre commande
2 - A Paris, chez les librairies suivants 
3 - Par les librairies en ligne suivantes 

anthropologie des sexualités
Le Journal des Anthropologues, consacre son dernier numéro (82-83, novembre 2000) "l'Anthropologie des Sexualités" (dossier organisé par L. Bazin, R. Mends-Leite et C. Quiminal). Pour toute commande, veuillez adresser un cheque de 160 FF (140FF+20FF de frais de port) par exemplaire, l'ordre de l'AFA, l'adresse suivante :
AFA - MSH
54, bd Raspail
75270 Paris CEDEX 06
tél/fax/répondeur : 01 49 54 21 81 (permanence les jeudis 10h-13h)

MORT OU FIF
Contextes et mobiles de tentatives de suicide chez des adolescents et jeunes hommes homosexuels ou identifiés comme tels
Et perspectives de prévention


Par Michel Dorais, Ph.D.
Professeur
Faculté des sciences sociales
Université Laval, Québec, Canada

 

Cette étude constitue l'une des premières de ce type dans le monde francophone (à noter que le mot «fif» signifie «pédé» en français québécois). Elle fut subventionnée par le Ministère de la Santé et des Services Sociaux du Québec, en collaboration avec Gai Écoute, est publiée par le Centre de recherche sur les services communautaires de l'Université Laval, Québec. Ces résultats sont disponibles, sous la forme d'un ouvrage d'environ 120 pages, à compter du 16 octobre 2000, au coût de 10$ canadien par exemplaire frais de poste inclus pour tous pays. Pour commander, communiquer avec madame Sylvie Drolet par courrier: CRSC, Pavillon de Koninck, bur. 2446, Université Laval, Québec, CANADA, G1K 7P4
par téléphone: (001) 418-656-2131, poste 2674 ou par courriel: crsc@crsc.ulaval.ca

Résumé

Cette étude aborde un double tabou: celui de l'homosexualité et celui du suicide chez les adolescents ou jeunes adultes. En dépit de recherches quantitatives assez concluantes menées au cours des dernières années, il y a encore réticence à reconnaître les liens possibles entre la stigmatisation sociale de l'homosexualité et le nombre élevé de tentatives de suicide chez les garçons homosexuels ou identifiés comme tels. C'est pourquoi le but de cette étude qualitative, basée sur de nombreux récits de vie, fut de comprendre comment les conditions de vie réservées à ces jeunes pouvaient amener certains d'entre eux à tenter de mettre fin à leur existence.

Après avoir fait le point sur la recherche nord-américaine portant sur le suicide chez les garçons homosexuels, quatre scénarios sont identifiés chez les jeunes interrogés: le parfait garçon, qui devient perfectionnisme et plus ou moins asexué pour se dédouaner de sa différence; le caméléon, dont personne ne soupçonne l'homosexualité secrète et qui se perçoit plus ou moins comme un imposteur; le fif de service, bouc émissaire des autres jeunes, en particulier à l'école, avec tous les problèmes d'estime de soi que cela provoque; enfin, le rebelle, en révolte ouverte contre le sort qui lui est fait à cause de son homosexualité.

Il ressort notamment de cette étude que c'est dans la famille et à l'école que se retrouvent les plus grandes difficultés à vivre l'homosexualité à l'adolescence. Dans les locaux scolaires et dans les cours (en particulier ceux d'éducation physique), le dénigrement, voire des agressions envers les jeunes identifiés comme homosexuels sont souvent tolérés. Personne ne confronte les propos et les actes homophobes. Dans la famille, le dévoilement de l'homosexualité représente souvent une crise qui fragilise d'autant plus les jeunes gais ou bisexuels qu'ils n'ont alors plus personne vers qui se tourner, l'école et la famille étant leur principaux milieux de vie.

Les jeunes homosexuels suicidaires ne voient plus aucune perspective d'avenir devant eux. La non reconnaissance sociale de leur existence et de leur réalité, voire le rejet et les violences qu'ils subissent, contribuent grandement à provoquer leurs tendances puis leurs tentatives suicidaires. Le suicide chez les jeunes homosexuels ou bisexuels est la conséquence directe et prévisible de l'absence de place qu'ils ont dans la société. Tout, ou presque, concoure à leur passer le même message: on aimerait mieux qu'ils n'existent pas. Certains d'entre eux ne comprennent que trop bien ce message. C'est pourquoi cette étude est un appel à une meilleure prévention du suicide chez les jeunes homosexuels ou bisexuels, prévention qui passe par plus d'information et de sensibilisation auprès des jeunes et des adultes qu'ils côtoient (parents, professeurs, aidants, etc.). Des perspectives de sensibilisation sur le vécu de ces jeunes et des pistes de prévention du suicide sont donc proposées pour contrer leur désarroi d'une part et l'indifférence, l'incompréhension ou l'intolérance auxquelles ils font face d'autre part.


Professeur et chercheur à l'Université Laval, Michel Dorais a publié plusieurs recherches ou essais sur la marginalisation sociale, la sexualité et la condition masculine, parmi lesquelsTous les hommes le font, La mémoire du désir, La peur de l'autre en soi: du sexisme à l'homophobie (ouvrage collectif), Ça arrive aussi aux garçons et Éloge de la diversité sexuelle, tous parus chez VLB éditeur.


L'Equipe Simone (Universite Toulouse Le Mirail) presente trois ouvrages traitant du genre et des rapports sociaux de sexe






Nouvelles approches des hommes et du masculin Ouvrage coordonne par Daniel Welzer-Lang Presses Universitaires du Mirail,
Collection femimin-masculin, Direction Nicky Le Feuvre & Daniel Welzer-lang


Comment etudier les hommes et le masculin ? Nos societes decouvrent aujourd'hui la domination masculine, pres de trente ans apres les premieres analyses feministes. Les femmes veulent changer leur mode de vie, disposer de leur corps, bannir les violences masculines, instaurer la « parite » en politique, etc. Et les hommes ? Que disent-ils, que font-ils ? Comment nos societes façonnent-elles leurs hommes ? Comment les hommes vivent-ils leurs rapports aux femmes, bien sûr, mais aussi leurs rapports entre eux, entre hommes ? Qu'en est-il de la virilite, de la pornographie, de la prostitution, des homosexualites masculines ? Comment initier des etudes sur les hommes et les rapports sociaux de sexe dans les universites ? Ou en est le debat dans d'autres pays, notamment en Amerique du Nord, la ou les etudes sur les hommes sont plus developpees ? Activistes et chercheur-e-s (sociologues, ethnologues, psychologuesS) ouvrent des pistes pour deconstruire le masculin comme genre dominant. Ce livre questionne les outils et les textes theoriques des sciences sociales pour approfondir l'analyse des modes de vie masculins. Il ouvre, de maniere novatrice et plurielle, le debat sur les rapports que doivent entretenir les sciences sociales et l'analyse critique de la domination masculine, vue du côte des hommes.

Sommaire

Introduction : les hommes en debats, Daniel Welzer-Lang (Simone/SAGESSE) Cadre et resultats des recherche
Entrer dans la danse, Angelo Soares (Montreal) ; La pornographie, comme faire-valoir sexuel masculin, Richard Poulin (Ottawa); Les recits de vie des hommes sont-ils credibles ? Germain Dulac (Montreal) ; Les limites du comparatisme : les analyses feministes face a la prostitution masculine, Lilian Mathieu (Paris X), Pour une approche profeministe non homophobe, Daniel Welzer-Lang (Simone/SAGESSE).

Sur les homosexualites masculines et les queers L'eveil d'une nouvelle « conscience gaie », Liens entre la problematique profeministe et la question gaie, , Jean-Yves Le Talec,(Simone/SAGESSE),; La cave des tantes, Jean Jean (Lyon) ; Prefere t-on encore les voir morts ? le suicide chez les jeunes qui vivent l'homosexualite, Michel Dorais (Quebec) ; Foucault et apres, theorie et politiques queers entre contre-pratiques discursives et politiques de la performativite, Bourcier Marie Helene (ZOO, Paris). Le profeminisme et l'antisexisme vu d'ailleurs Masculinites et mondialisation, R.W. Connell (Australie); Le Mouvement Des Hommes Aux Etats-Unis, Terry A.Kupers (USA) ; Qui a peur des hommes qui font du feminisme ?, Michael S. Kimmel (USA) S'organiser ? La politique et l'organisation des etudes critiques sur les hommes,, Jeff Hearn (Angleterre). L'ouverture sur d'autres champs
Le masculin entre sexualite et societe, Christophe Dejours (CNAM, Paris) ; Et si l'humain valait l'homme ? Antisexisme et antispecisme : rapport d'un dominant, Yves Bonnardel (Lyon); L'homme politique, loup pour la femme, Alain Lipietz (Paris) ; Une critique du modele masculin, A propos des films d' Andre Techine, Alain Brassart (France); Campagne du Ruban Blanc - les hommes contre les violences faites aux femmes -(N. Soleres, Toulouse)

PRIX : 150 FF Commander : Presses Universitaires du mirail, Université Toulouse Le Mirail, 5 allées Antonio Machado, 5 allees Macachado, 31058 Toulouse cedex 1 (France) ==



Un mouvement gai dans la lutte contre le sida Les soeurs de la Perpetuelle Indulgence Daniel Welzer-Lang, Jean-Yves Le Talec, Sylvie Tomolillo editeur : harmattan, sortie = 8 juin 2000

Creees en 1979 aux États Unis, et en 1990 en France, les S|urs de la Perpetuelle Indulgence (SPI) se definissent comme un mouvement radical gai, mixte, engage dans lutte contre le sida. Habillees en bonnes s|urs, maquillees, elles combattent l'intolerance, prônent la visibilite gaie, repandent en tous lieux les « reliques de Saint Latex » tout en priant pour la paix et la joie universelles. À l'initiative de Jean-Yves Le Talec, ArchiMere des SPI en France sous le nom de S|ur Rita du Calvaire, des chercheur-e-s de l'Équipe Simone-Sagesse de l'universite de Toulouse ont etudie pendant deux ans ce mouvement, analyse ses archives et suivi ses actions.
Ce livre rend compte de cette etude. Apres avoir decrit les luttes homosexuelles qui accompagnent la naissance des S|urs aux États Unis et en France, les chercheur-e-s developpent des elements sociologiques, anthropologiques et politiques pour comprendre le succes et l'influence de ce mouvement de part et d' autre de l'Atlantique. Les auteur-e-s abordent en particulier les rapports entre les SPI et l'emergence en France du mouvement queer, qui vise a transgresser et a remettre en cause les rapports normatifs etablis entre sexe (dit biologique) et genre (dit social), oppression et stigmatisation des gais et domination des femmes, a rassembler luttes et analyses des divers groupes, que la pensee homophobe qualifie de minorites sexuelles (homosexuel-le-s, bisexuel-le-s, transgenresS).

Sommaire :

1 - Introduction p. 2 / 2 - Methodologie p. 8/ 3 - Approche historique :p. 11/ 4 -Histoire du mouvement p. 20 / 5 - Approche sociologique des S|urs françaises p. 55 / 6 - Regards anthropologiques sur les S|urs p. 67 / 7 - Les racines politiques des S|urs de la Perpetuelle Indulgence p. 79 / 8 - Les S|urs de la Perpetuelle Indulgence : Rapports entre sexe et genre p. 89 / 9 - Les S|urs et la question Queer p. 110/ 10 - Mixite et identite gaie : la place des femmes p.124 / 11 - Les S|urs sur le terrain : presence et actions p. 133 / -Conclusion p. 161 / 13 -Bibliographie p. 167 / Glossaire

Prix = 170 FF
a commander a : Editions l'Harmattan, 7 rue de l'Ecole Polytechnique - 75005 PARIS/ France ==



Paru aux Editions Universitaires du Sud, ouvrage coordonne par Monique Membrado et Annie Rieu, mai 2000.


SEXES, ESPACES ET CORPS
De la categorisation du genre

Cet ouvrage apporte un eclairage nouveau sur les analyses de l'espace et du corps a travers la problematique de la difference des sexes (du Genre).
IL s'attache a rendre visible la valeur differente accordee a chaque sexe, qui s'observe dans les espaces publics, dans la memoire des lieux, dans le rapport aux emotions et aux savoirs sur le corps. Il met en lumiere les effets structurants de la division sexuee des societes, proches ou lointaines, sur les configurations spatiales, sur le rapport a la sante, a la maladie, a la sexualite et au corps medical. La mise en evidence des processus de construction sociale des sexes, des categories du masculin et du feminin, contribue a faire eclater la logique bi-categorielle des analyses et permet de repenser les definitions habituelles des categories de sexe.

Sommaire


Introduction : Questions et enjeux autour de la problematique du " Genre " une approche pluridisciplinaire

I- Espaces, territoires et Genre

Introduction, par Monique Membrado, Annie Rieu et Laure Ortiz / Patrick Perez, L'espace et le genre chez les Hopis (Arizona, E.U.) / Claire Hancock, La separation entre hommes et femmes dans le metro de Mexico. Pour une regulation des flux ?/ Guenola Capron, Commerce, espace public et genre a Mexico./ Elisabeth Cunin, Les concours de beaute a Cartagena (Colombie) : deux modeles de femmes, deux modes d'identification territoriale / Jean-François Perouse, Discours fondateurs sur l'egalite des sexes et approches sexuellement differenciees des espaces urbains en Turquie / Martine Rey, Statut professionnel et familial et pratiques residentielles selon le genre / Beatrice Milard, Etudiantes en Midi-Pyrenees : les effets des nouvelles implantations universitaires / Claire Duport, Mobilite sociale et transgression au feminin : l'efficience de la promotion collective / Lamia Missaoui, Transgression ou changement : le rôle historique des femmes gitanes / Sylvie Sagnes, L'enracinement ou l'|uvre memorielle des sexes

II- Corps, sante et sexualites

Introduction par Monique Membrado et Annie Rieu / Catherine Mercadier, Le corps au c|ur de l'interaction soignant-soigne / Florence Sordes-Ader, L'impact psychologique du cancer chez l'adolescent : a propos de l'anxiete et de l'estime de soi / Veronique Moulinie, Corps d'hommes, mots de femmes / Daniel Welzer Lang, Les categories pour penser les sexualites / Laurent Gaissad, Du sexe sans consequence : le bon endroit et le bon moment / Jean-Yves Le Talec, Le rôle structurant de l'homophobie sur le mouvement homosexuel et la crise du sida / Alexandra Emboulas, L'amour en equation : Y=XX+XY, l'exemple de la Saint-Valentin / Deborah Puccio, Le sale et le propre : une querelle de jeunes filles ?

Prix = 180 FF
Commander a : Editions Universitaires du Sud, BP 4011, 31028 Toulouse Cedex 4/ France






Equipe Simone, SAGESSE ( Savoirs, Genre et Rapports Sociaux de Sexe), Maison de la Recherche, bureau A-414, Universite de Toulouse-Le-Mirail, 5, allees Antonio Machado, F-31058 Toulouse Cedex1
Tel : (+33) (0)5 61 50 43 94, Fax : (+33) (0)5 61 50 37 08

Creee par Marie-France Brive en 1986, l'equipe Simone est un centre pluridisciplinaire d'enseignement et de recherche sur les femmes, les hommes et les rapports sociaux de sexe. Ses activites s'organisent autour d'un double objectif : -participer a l'interrogation et au renouvellement des savoirs a partir de la problematique des rapports sociaux de sexe et de la construction socio-historique du genre; -transmettre et communiquer ces nouvelles connaissances par l'organisation d'enseignements universitaires ou de formation continue et par la constitution d'un centre de documentation et d'archives.

Site web : http://www.univ-tlse2.fr/rech-simone.html E-mail : simone@univ-tlse2.fr

4 articles intéressants dans le livre LA HAINE DE SOI:

Georges Sidéris, "Des folles de Saint-Germain-des-Prés au "fléau social". Le discours homophile contre l'efféminement dans les années 1950 : une expression de la haine de soi?"

Philippe Schmerka Blacher, "Tête de (gay) turc"

Henry Raczymow, "Un grand écrivain contrarié : Maurice Sachs"

Hervé Poutet,"Haine de soi et filiation : la rédemption par l'écriture chez Michel Del Castillo"

LA HAINE DE SOI. DIFFICILES IDENTITES sous la direction d'E. Benbassa et de J.-C. Attias Complexe, 139 FF.

Élaboré par Theodor Lessing dans l'entre-deux-guerres, lorsque l'antisémitisme battait son plein, le concept de « haine de soi » servit d'abord à penser la psychopathologie de certaines franges du peuple juif, intériorisant, parfois jusqu'au suicide, le regard de rejet qui se portait sur elles.

La haine de soi intéresse cependant l'ensemble du genre humain, et c'est précisément là ce que cet ouvrage vise à montrer. Il y a la honte de ces sans-abri que nous croisons tous les jours, et que nous faisons mine de ne pas voir tant leur présence nous dérange. Ou encore ces gays qui, en quête de respectabilité ou d'invisibilité, abhorrent un efféminement largement stigmatisé par la société globale. Jeunes femmes anorexiques, enfants abandonnés orphelins du désir de leurs proches, mélancoliques, tous tissent des stratégies de survie qui se révèlent comme négation même de la vie.

Et l'écriture est là, chez un Maurice Sachs ou un Michel del Castillo, déployant les infinies métamorphoses de ce sentiment. Que dire de ces révolutionnaires iraniens se sacrifiant sur l'autel de l'idéal khomeiniste ? Ou de ces victimes cambodgiennes qu'on aurait voulu rendre co-responsables de leur propre malheur ? Quant à celui qui change de nom, ou qui se convertit, cherche-t-il vraiment à se délester d'un soi oppressant ? Et que penser enfin de ceux qui simplement renoncent au soi, telle Simone Weil, ou, sous d'autres cieux, tel sage hindou ?

Des psychanalystes, des historiens, des sociologues, des philosophes et des écrivains traquent dans ces pages les avatars étonnants de la haine de soi. Sans oublier que derrière le soi et derrière la haine se profile peut-être toujours la double figure de l'Autre, et de l'amour. Textes de : Jean-Christophe Attias, Esther Benbassa, Martine-Sophie Benoit, Philippe Schmerka Blacher, Maya Burger, Philippe Férault, Farhad Khosrokhavar, Nicole Lapierre, Martine Leibovici, Jacques Le Rider, Vannina Micheli-Rechtman, Louis Moreau de Bellaing, Hervé Poutet, Henry Raczymow, Richard Rechtman, Georges Sidéris et Alain Taieb.

 


© Le séminaire gai est un portail qui existe depuis 1998. Il est destiné à favoriser la dissémination des recherches sur l’homosexualité.